Les exclusions de l’assurance pour animaux

L’assurance pour animaux est de plus en plus populaire mais il y a quelques exclusions potentielles que vous devez impérativement connaitre avant de vous engager.

La mutuelle pour animaux peut être une manière raisonnable d’aider à lisser les coûts associés au soin de vos animaux de compagnie. Avec un choix de couverture accident, accident et maladie et de couverture de prime, les propriétaires d’animaux de compagnie peuvent choisir une assurance qui convient à leurs besoins et à leur budget.

Assurance pour animaux : qu’est-ce qui n’est pas couvert ?

L’assurance pour animaux de compagnie, tout comme l’assurance maladie pour les humains, ne couvre pas toutes les maladies et blessures possibles. Les choses qui sont expressément énumérées comme n’étant pas couvertes par le fournisseur d’assurance sont connues sous le nom d’exclusions. Cet article énumère les exclusions les plus communes en assurance animalière

Comme avec n’importe quelle forme d’assurance, il y a quelques exclusions et conditions communes dont il faut avoir connaissance pour ne pas espérer un remboursement qui n’arrivera jamais. Il peut s’agir notamment de :

Les affections préexistantes

Une fois que votre animal a subi un traitement pour une maladie ou une affection particulière, vous pouvez être confronté à une maladie qui est considérée comme une affection préexistante si vous souhaitez changer de compagnie d’assurance. Dans ce cas, vous devriez financer vous-même toutes les factures futures relatives à cette maladie. Votre autre option est de vous en tenir à votre assureur actuel, qui devrait continuer à couvrir toutes les conditions survenues depuis la souscription de votre contrat.

Des exemples d’affections préexistantes peuvent être aussi simples qu’une irritation oculaire qui nécessite des gouttes oculaires, ce qui entraîne une exclusion contre la cataracte ou le glaucome. Parmi les autres affections préexistantes couramment exclues, mentionnons les affections cardiaques, la toux du chenil ou les lésions ligamentaires.

L’âge de votre animal

Certains assureurs n’accepteront pas d’assurer votre animal de compagnie à partir du moment où il atteint un certain âge. En règle générale, 7 ou 8 ans.

Ne pas être à jour dans les vaccinations

Ne pas se tenir au courant des vaccinations de votre animal pourrait entraîner une surprise malheureuse et coûteuse si votre animal tombe malade alors que cela aurait pu être évité s’il était vacciné. Ceci s’applique également à la toux du chenil, alors n’oubliez pas de faire vacciner votre chien si vous prévoyez de l’héberger dans un chenil pendant que vous êtes en vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *