Peut-on assurer un chien non identifié ?

Si vous venez de recueillir un chien errant ou adopter un petit chiot qui vient de naître, vous devez obligatoirement l’identifier avant de pouvoir l’assurer. D’ailleurs, depuis 1999, la loi impose d’identifier son chien avant cession à titre gratuit ou onéreux.

L’identification d’un chien permet non seulement de retrouver son propriétaire en cas de perte, mais elle permet aussi de trouver son historique de vaccins, ses antécédents et même ses informations personnelles. Elle représente alors une réelle protection pour votre chien.

Comment procéder à l’identification de votre chien ?

En France, l’identification est une obligation légale pour tout chien né après le 6 janvier 1999 et ayant plus de 4 mois. Dans le cas contraire, l’euthanasie ou le placement dans un refuge sont appliqués sur tout animal non identifié, perdu ou accidenté.

L’identification de votre chien est nécessaire pour assurer votre animal, voyager à l’étranger ou encore lui prodiguer les soins quotidiens. Elle représente le moyen sûr pour attester l’identité du chien et de son propriétaire.

Vous pouvez attribuer un numéro d’identification à votre chien, à tout moment, par le biais de deux façons différentes :

  • Tatouage du numéro sur l’oreille de l’animal. Toutefois, cette méthode douloureuse nécessite une anesthésie générale et une grande dextérité du professionnel en charge. Elle est de ce fait peu utilisée par les propriétaires.
  • Insertion d’une puce électronique au niveau du cou. Il s’agit d’un transpondeur biocompatible contenant le numéro de votre chien. Placé sous sa peau, il est détectable par un simple passage du lecteur électronique. Son insertion nécessite une intervention rapide, indolore et sans anesthésie.

L’identification par puce électronique est devenue le moyen le plus utilisé par les propriétaires, vue sa simplicité. La puce reste active durant toute la vie de votre animal alors que le tatouage a tendance à s’effacer avec le temps.

Aussi, pour voyager sur le territoire européen, certains pays comme la Grande-Bretagne ou l’Irlande, impose une identification électronique plutôt qu’un tatouage.

Le tatouage coûte à peu près une cinquantaine d’euros, alors que l’insertion d’une puce électronique vous coûtera 70 €. Discutez-en avec un conseiller de votre assurance animalière ! Certaines compagnies peuvent prendre en charge les frais d’identification de votre chien.

Comment assurer un chien non identifié ?

L’identification de votre chien permet aussi bien au vétérinaire qu’à votre compagnie d’assurance de l’authentifier. Ainsi, en plus de la race, de l’âge et de l’état de santé de votre chien, vous devez fournir son numéro d’identification pour pouvoir bénéficier d’une assurance animalière.

Le code des assurances est très clair aussi sur ce point, un chien non identifié ne peut être assuré. Toutefois, très rarement, vous pouvez trouver des compagnies qui acceptent d’assurer des animaux non identifiés moyennant une surprime mensuelle. Vu son coût très élevé, il est toujours recommandé de procéder à l’identification de votre chien avant de chercher à l’assurer.

Certaines garanties ne sont pas valables dans le cas d’un chien non identifié. Donc, pour profiter pleinement de votre assurance animalière, il faut l’identifier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *